barbara lanthemann

La campagne


Affiches électorales, la démesure

Soit, nous sommes en campagne électorale. L’enjeu est important puisqu’il  en va de la représentation de la population valaisanne au sein du Parlement fédéral.

Un point cependant me chiffonne. A l’heure où les budgets de l’Etat cantonal et fédéral sont au régime, et où l’on sait pertinemment que les premiers touchés par cette situation sont les moins favorisés, n’y a-t-il pas quelque chose d’indécent à dépenser autant d’argent pour la publicité des candidats ?

 

Une annonce pleine page en couleur dans le Nouvelliste coûte Fr. 10'000. Une demi-page Fr. 5'000.

Faites le calcul pour les partis qui depuis trois semaines au moins publient de telles annonces… C’est juste… énorme !

 

Est-ce donc cela qui importe aux valaisannes et valaisans ? Est-ce le nombre de pages que tu remplis avec ta photo et un joli slogan qui te rend plus légitime à les représenter ? Les électrices et électeurs de ce canton choisiront-ils/elles leurs parlementaires en fonction du nombre d’affiches ?

Alors peut-être suis-je naïve ou idéaliste, je crois encore au contenu, aux valeurs que l’on défend. Je crois aux combats que l’on mène et aux idéaux que l’on soutient.

La démesure risque bien au final de fausser  le sens de la démocratie, au point de tendre un méchant croche-pattes à toutes celles et tous ceux qui partis sur une liste sans gros budget, n’ont aucune chance d’être élu-es.

Dès lors qu’on ne s’étonne pas si le parlement se retrouve déconnecté de la population, lui qui, fourni de bien nantis, ne se souciera bientôt plus des plus petits…

 

argent.jpg

 


21/09/2015
0 Poster un commentaire

Soirée de présentation des candidates en Valais





09/09/2015
0 Poster un commentaire

Pourquoi je m'engage

 

Pour moi, le parlement fédéral devrait être le miroir de la population et refléter ainsi toute la diversité qui la compose.

Je vous fais confiance pour élire autant de femmes que d’hommes, représentant des générations et des sensibilités différentes.

Genau so wichtig ist es auch, dass die Frauen und Männer die in Bern im Bundeshaus das Wallis vertreten beide Sprachen des Kantons verstehen, und sich so gut in deutsch wie in französisch äussern können.

N’ayez pas peur de modifier les couleurs de ce parlement, bousculez les majorités en place.

Quant à moi, je m’engage en tant que responsable d’une organisation non gouvernementale à défendre les intérêts de la société civile, sans trahir mes convictions profondes. Le parlement doit aussi entendre la voix de celles et ceux qui n’osent pas s’exprimer, des exclus de la société, des minorités, des femmes. J'ai commencé ma carrière professionnelle comme ouvrière d'usine, je n’ai jamais eu peur de me salir les mains, de mouiller ma chemise. J’ai connu l’échec, les fins de mois difficiles. Mon budget de campagne est certainement un des plus modestes et pourtant je suis convaincue que ce n’est pas l’argent qui doit dicter la composition d’un parlement. La politique est l’affaire de toutes et de tous. Sans Exceptions, et sans privilèges !

Ma vision politique est celle d’un canton moderne et ouvert, un valais audacieux fort de ses atouts naturels et résolument tourné vers l’avenir. C’est ce Valais là que je compte représenter à Berne.

Si comme moi vous partagez ce désir d’équilibre, si vous aussi vous aimez ce valais novateur, n’hésitez pas.

Un tout grand merci pour les deux voix que vous m’accorderez, Barbara Lanthemann, plutôt deux fois qu’une…

 

affiche_Barbara.jpg


27/08/2015
0 Poster un commentaire

Les affiches

affiches_F12.jpg


20/08/2015
0 Poster un commentaire

Sur les rives du bisse...

barbara_bisse.jpg

 

Sur les rives du bisse coule une eau claire et fraîche qui descend de tout là haut et alimente joyeusement les prairies en contre-bas.
Pas une eau trouble qui entraîne sur son passage moult moisissures et autres déchets.
Le PSVR a eu l’ouverture d’esprit d’accueillir sur sa liste aux élections fédérales une candidate, moi-même, pour qui le bien commun est un engagement de toutes les heures. Les préoccupations de la population me touchent au plus près et je m’engage de toutes mes forces pour les plus démunis de notre pays. Ah oui, je suis homo. C’est ainsi. Je me bats pour l’équité fiscale et n’ai pas hésité à défendre une initiative nationale sur une chaîne de télévision locale, quand d’autres se disant de gauche osent à peine mouiller le maillot. Parmi les faibles, ou affaiblis, de notre société, il y a les personnes âgées que je défends aussi via des interpellations au Grand Conseil. Eux, pour la plupart, ne sont pas homos.
Il y a aussi ces enfants qu’on a placés dans des instituts qui ressemblaient plus à des prisons qu’à des foyers, à qui l’on doit un devoir de mémoire, et pour qui je m’engage depuis plus d’un an au niveau cantonal. De bons hétéros pour la plupart, aussi.
Les working poor, oui, excellent sujet, qui en parle si ce ne sont les 20 députés de gauche au parlement cantonal? les chômeurs, tiens, les familles monoparentales, l’éducation, là la droite en force coupe dans les budgets et n’a que le mot profiteur dans son vocabulaire.
Alors, pardonnez moi si parfois, homo que je suis, je m’engage pour la dignité de toutes les personnes de ce pays, homos et hétéros.
Aiguisez soigneusement votre crayon, ne vous ratez pas, vous pourriez vous blesser…

 

En réponse à un texte paru sur l'1dex signé d'un pseudonyme (...) qui dit ceci:

"Lors des prochaines élections au Conseil national le PSvr au lieu de s’occuper en priorité des woorking poor, des chômeurs, des personnes en fin de droit, des retraités présente des candidats pour qui le bien être d’une minorité passe avant les préoccupations de ses électeurs qui peut-être feront le grand saut et voteront au pire UDC.
Dans mon village plus d’une bonne dizaine d’électeurs et électrices ne savent plus que faire. Je leur conseille de voter la liste PSvr et d’utiliser un crayon pointu et de bien suivre les débats qui auront lieu avant les élections. Eux ne sont pas homo et ont bien d’autres chats à fouetter."

http://1dex.ch/2015/06/on-est-tous-des-homos/#comment-90761

 

 


07/06/2015
0 Poster un commentaire