barbara lanthemann

Modification de la loi sur l'assurance maladie

Modification de la loi sur l'assurance maladie

 

En date du 20 septembre 2013, le Conseil fédéral soumettait un projet de modification de la loi fédérale sur l'assurance maladie, qui traite de la compensation des risques et de la séparation de l'assurance de base et des assurances complémentaires.

 

Tout au long de la campagne pour une caisse publique, les assureurs largement représentés par les opposants ont manipulé la population, s'appuyant sur ce projet de modification et jurant de toutes leurs forces que la séparation de l'assurance de base et des assurances complémentaires serait réglée par la dite loi.

 

Hors que peut-on constater aujourd'hui?

Les sénateurs ont refusé purement et simplement d'entrer en matière sur la loi, par 24 contre 17, le Conseil des Etats propose d'enterrer cette révision. Le conseil national devra encore se prononcer.

 

Actuellement, 14 caisses maladie sur 59 gèrent l'assurance de base et les assurances complémentaires au sein de la même société. Environ 1,1 million d'assurés sont concernés, soit 15% du marché, a rappelé le ministre de la santé Alain Berset.

 

En surfant sur le site du parlement fédéral, on trouve assez facilement les registres d'intérêts de chaque parlementaire. On ne s'étonne dès lors plus du résultat du vote lorsqu'on constate que parmi les 46 sénateurs, quelques liens intimes se sont créées entre assureurs et parlementaires.

 

La fédération romande des consommateurs indique du reste à juste titre:

"La non-entrée en matière d’hier trahit la confiance des votants et des assurés. La majorité du Conseil des Etats a ainsi montré qu’elle ne prenait pas au sérieux les prises de position, non seulement des consommateurs, via la FRC, mais aussi celles de la Fédération des médecins suisses et celles de la Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé."

 

Il faudra lors des prochaines délibérations au national ne pas flancher devant le lobby tout puissant de Santé Suisse et soutenir en force le projet de loi présenté par le Conseiller fédéral Alain Berset.

Ce sujet concerne tous-tes les habitants-es de Suisse, toutes et tous assuré-es et victimes de ce despotisme commercial des assureurs.

berset300x300.jpg

 



15/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres